Energie solaire : un projet cible 21.000 femmes rurales en Casamance

Energie solaire : un projet cible 21.000 femmes rurales en Casamance

Autonomiser un total de 21.000 femmes issues du milieu rural dans les régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor (sud). C’est l’objectif que s’est fixé le Projet de développement économique et social des femmes à travers les énergies renouvelables au Sahel (DESFERS).
Ce projet d’une durée de cinq années est mis en œuvre par l’ONG Plan International et son partenaire dans la zone sud, l’ONG ACRA, sur financement de l’Union européenne.
« Nous voulons à travers le secteur des énergies renouvelables aider les femmes issues du milieu rural à s’autonomiser. Le projet vise un total de 21.000 femmes et rurales et pourra créer 4650 activités génératrices de revenus avec un accès à l’entrepreneuriat dans le secteur de l’énergie durable », a expliqué à l’APS, Emilia Vavassori représentante de l’ONG ACRA.
Elle prenait part à une séance d’ouverture d’une formation de 16 formateurs au Centre régional de formation professionnelle (CRFP) de Ziguinchor en présence des représentants du département de la Formation professionnelle, des autorités académiques et d’autres acteurs.
Après une formation de 10 jours sur les techniques d’utilisation de l’énergie solaire et la gestion de projet, les 16 formateurs devront démultiplier la formation auprès de plusieurs femmes issues de 71 villages de la Casamance.